Les derniers articles à découvrir

Catégories

frais de port
Problème de sommeil ? Ne comptez plus les moutons ...

Problème de sommeil ? Ne comptez plus les moutons ...

Les problèmes de sommeil sont souvent récurrents et de nombreuses causes existent.

Je vous propose un petit tour d'horizon des causes et des solutions naturelles possibles avec la naturopathie.

Plus d’un tiers des français se plaignent d’insomnies ou de mauvais sommeil. 
Les troubles du sommeil ne sont pas sans conséquence car ils affectent notre quotidien : manque de concentration, troubles de l’humeur, mémoire perturbée…

Voici cinq conseils pour vous aider à éviter les insomnies, à favoriser la détente au moment du coucher et profiter d’une bonne nuit de sommeil réparatrice.

5 conseils pour retrouver le sommeil naturellement

.

Les plantes : passiflore et valériane

La phytothérapie peut vous aider à atténuer les troubles du sommeil. 
Ces deux plantes connues pour favoriser le sommeil sont la passiflore et la valériane. Elles ont des effets légèrement différents.

La passiflore 

La passiflore est utilisée pour ses propriétés calmantes et sédatives. 
La passiflore sera plutôt utilisée par ceux qui n’arrivent pas à décrocher de leur journée ou de leurs activités ainsi que ceux qui n’arrivent pas à s’endormir.

La passiflore favorise la détente musculaire et ainsi bénéficier d’une bonne nuit réparatrice.

L’association de flavonoïdes, glucosides et alcaloïdes permet d’avoir une action calmante sur l’hyperfonctionnement cérébral qui se manifeste par de l’agitation, des palpitations…

La passiflore ne provoque pas d’accoutumance, ni de somnolences. Elle peut être prise en ampoules ou en gélules.



La valériane

La valériane est le sédatif naturel le plus puissant
Elle est antispasmodique, anti-épileptique, anti-convulsivante, sédative du système nerveux central. 
Elle est principalement utilisée pour ses vertus calmantes.

Elle s’adresse aux nerveux ou anxieux, ceux qui sont rongés par le stress : palpitations, irritabilité, anxiété, spasmes. 
Elle favorise l’endormissement et procure un bon sommeil.

Elle est indiquée contre les insomnies, les états de surmenage, de nervosité et d’excitation et ne présentent aucun effets secondaires. Elle sera également utilisée pour les réveils nocturnes. 

Les tisanes

Adoptez les bonnes vieilles méthodes de grand-mère : les plantes nous fournissent tout ce qu’il faut pour favoriser le sommeil.

Tisane de mélisse, tisane de tilleul, tisane de verveine bio…vous avez le choix.

Les huiles essentielles aux propriétés sédatives

Les huiles essentielles peuvent favoriser la détente et faciliter l’endormissement.

Les huiles essentielles à diffuser :

Vous pouvez diffuser des huiles essentielles dans la chambre à coucher une demi-heure avant d’aller vous coucher. 
Les huiles essentielles qui favorisent une bonne nuit sont : l’huile essentielle bergamotier, l’huile essentielle dorange douce, l’huile essentielle de mandarine, l’huile essentielle de petit grain bigarade, l’huile essentielle de géranium d’Egypte, l’huile essentielle de lavande vraie, l’huile essentielle litsée citronnée et l’huile essentielle de marjolaine à coquilles.

Les huiles essentielles et le bain :

Rien de tel qu’un bon bain le soir pour se décharger de toutes les émotions de la journée et filer au dodo. 
Vous pouvez opter pour une huile essentielle de votre choix à diluer dans un peu d’huile végétale ou du dispersant (sinon l’huile essentielle va flotter à la surface et brûler la peau !).

Huiles essentielles à masser :

Vous pouvez également masser le plexus solaire, les poignets et la voute plantaire avec un mélange d’huiles essentielles (convient aux enfants) : 
- 2 ml huile essentielle de marjolaine à coquilles
- 1 ml d’huile essentielle de camomille noble
- 2ml d’huile essentielle de lavande vraie
- 5 ml d’huile végétale d’amande douce.



Les fleurs de Bach pour le sommeil


Les fleurs de Bach peuvent être un bon complément si vos insomnies sont liées aux émotions.

Les émotions peuvent perturber le sommeil et vous pouvez chercher une Fleur de Bach qui correspond à ce qui vous gène le plus :

Si par exemple, des problèmes vous absorbent ou que vous commencez à penser en pleine nuit, que des pensées en amènent une autre etc…
Vous pouvez utiliser la fleur de Bach White Chesnut.

Si vous vous réveillez terrorisé(e) par un cauchemar et que vous n’arrivez pas à vous rendormir, la fleur de Bach Rock Rose sera votre alliée.

Si vous êtes tellement épuisé(e) que vous avez du mal à trouver le sommeil, la fleur de Bach Olive permet de se reposer mentalement.

Ou vous pouvez choisir tout simplement un complexe de fleurs de Bach tout prêt : fleurs de Bach nuits paisibles

sommeil et naturopathie

Les compléments alimentaires

Vous trouverez sur notre site de nombreux compléments alimentaires pour le sommeil :
Certains compléments favorisent l’équilibre émotionnel et psychique comme les omégas 3 ou le magnesium par exemple.

La mélatonine, l'hormone du sommeil est un must have si vous avez de problèmes de sommeil. Elle permet de recadrer le cycle de sommeil (utile aussi en cas de décalage horaire).

Cliquez ici pour découvrir les compléments du sommeil.

Si les réveils nocturnes se font sentir entre 2h et 4h du matin, il peut alors s’agir de problèmes de digestion. Essayez de manger léger le soir et de boire chaud après le repas.

La vie de tous les jours ...

L’actualité internationale n’aide pas à dormir sur ses deux oreilles alors éteignez vos postes et suivez nos conseils maison !

20 à 30 % de la population est atteinte d'insomnie légère, 5 à 15 % de la population souffre d'insomnie sévère et la somnolence diurne touche 8 % de la population.

L’insomnie entraine une utilisation occasionnelle de somnifères chez 15 à 20 % des adultes, 10 % en font un usage régulier.*
Et pire encore, toujours d’après ce rapport, la somnolence est en cause dans 20 à 30% des accidents de la route.

Le sommeil aide l’organisme à récupérer, à conserver son énergie et son homéostasie. Grâce à ce phénomène, il favorise le bien-être immunitaire en préservant ses ressources.

D’ailleurs lors d’une attaque infectieuse, le système immunitaire sécrète des cytokines dont l’action est antimicrobienne mais aussi sédative puissante pour le forcer à se reposer et puiser des ressources propres à une guérison. 

* D'après le rapport sur le sommeil en France du Dr Jean-Pierre Giordanella disponible sur le site du Ministère de la santé. http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport-5.pdf

Sommeil et stress

Le stress peut vous empêcher de vous détendre et luttera efficacement contre l’endormissement. Cette fois-ci c’est l’adrénaline qui est responsable. Cette hormone miraculeuse pour nous tirer d’une situation dangereuse en particulier à l’époque ou nous étions en lien avec la nature (rencontre avec une bête féroce) se trouve désastreuse pour l’homme moderne.

En effet, le corps dans cette situation n’a pas de mesure, quelque soit la nature du stress, il sécrète de l’adrénaline.Celle-ci provoque une dilatation des vaisseaux sanguins avec augmentation de la concentration, du tonus musculaire, du rythme cardiaque… 

Vous n’êtes pas près d’aller vous coucher car c’est tout votre corps qui est prêt à partir à la chasse !

Nous vous proposons alors :
- le complexe Basilic Sacré-Griffonia : pour conforter l’esprit et lutter contre le stress, ces deux plantes permettent d'abaisser le niveau de stress et de favoriser le lâcher prise.

- ou encore le magnésium qui favorise l’équilibre émotionnel et psychique.





Côté alimentation


Privilégiez les tryptophanes, acides aminés essentiels précurseurs de la sérotonine, l’hormone qui rend zen et régule, entre autres choses, notre sommeil. 

Le stress freine sa production et nous rend irritable.

Pour motiver sa production par le cerveau, faites le plein de tryptophanes : riz complet ou au moins semi complet, œufs, chocolat, bananes, légumineuses, protéines de soja, graines de courge... tous à privilégier de qualité bio, pour ne pas faire le plein de pesticides, herbicides, fongicides...
Et si le tryptophane est nécessaire à la production de sérotonine, elle-même est nécessaire à la production de mélatonine, hormone du sommeil !




N’oubliez pas de réajuster votre mode de vie


Repérez le «coup de pompe du soir » qui est le signal du début du premier cycle du sommeil, couchez vous sans tarder avant d’être contraint d’attendre le suivant ; d’où l’intérêt du bouquin au lit (à condition qu’il ne s’agisse pas de travail qui garderait encore en éveil vos neurones) ;

Se lever et se coucher à heures régulières et plutôt avant minuit, les heures avant minuit étant les plus réparatrices.

Evitez toutes formes d’excitants après 17h, type café, thé, alcool, réglisse, tablettes et  jeux vidéo, spectacles ou films stressants avant d’aller vous coucher.

Vérifiez le bon état de votre literie et peut être son orientation: en Feng Shui, on conseille de s’orienter tête au nord...

Assurez-vous que votre chambre est suffisamment ventilée, pas trop chaude ni trop bruyante, ni trop lumineuse.

Evitez de vous endormir devant la télévision, la tablette et le portable dont les fréquences lumineuses sont stimulantes (lumière bleue) et ne favorise pas un sommeil réparateur.

Créez une atmosphère sécurisante dans votre chambre.

- Et profitez de la lumière du jour en marchant quotidiennement.



Tout le monde ou presque est ponctuellement sujet à des troubles du sommeil. 
Parfois, le simple fait de réajuster les habitudes de vie suffira : se mettre au sport, limiter le stress, trouver des sources de détente, limiter les sucres et céréales raffinés (privilégier le semi complet), privilégier les produits vivants (fruits et légumes frais de qualité bio, graines germées, algues...).


N’hésitez pas à consulter un naturopathe pour ajuster vos besoins, ou encore un thérapeute conseil en luminothérapie !

NB : En aucun cas les informations et les conseils donnés, ne peuvent constituer un diagnostic, lequel nécessite obligatoirement un examen auprès de son médecin.
Ils ne se substituent pas non plus à une consultation auprès de celui-ci.
Elles ne doivent en aucun cas se substituer à un traitement médical.
Les compléments alimentaires ne doivent pas se substituer à une alimentation diversifiée.  
Les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que toute personne sous traitement médical doivent demander l'avis de leur médecin avant de prendre des compléments alimentaires. 
Ne pas dépasser la dose recommandée. Tenir hors de portée des enfants.



 

Envie de laisser un commentaire ?

*
**Non publié
*URL du site internet http://
*